Le bilan  

Mission #4

IRRI MEXICO

Une 4ème mission vient de se terminer pour I FEED GOOD !

Après 7 mois en Asie, nous avons changé de continent pour nous rendre au Mexique et étudier l’impact des biodigesteurs, ces systèmes qui permettent de produire du gaz et du fertilisant naturels à partir de fumier.

Vous voulez tout savoir sur les biodigesteurs ? Sur le déroulé d’une mission ? Avoir un aperçu de la vie au Mexique ?

Découvrez ici nos 7 semaines, entre la capitale Mexico city et la péninsule du Yucatán !

 


L'OBTENTION DU PARTENARIAT AVEC IRRI MEXICO

Après quelques déconvenues avec deux supposés partenaires, nous avons dû nous remettre dans les recherches de mission un peu plus tôt que prévu ! Heureusement, grâce à nos partenaires en France, nous avons un réseau solide.

 

Depuis les Philippines, nous contactons les structures qui font partie de la base de données d’(IM)PROVE, notre partenaire en mesure d’impact. IRRI Mexico, l’institut international de ressources renouvelables, répond à l’appel !

 

Ils ont fait une mesure d’impact avec des étudiants d’HEC l’année dernière et veulent en refaire une cette année. Cela tombe bien, c’est notre spécialité ! Le rendez-vous est pris, nous serons là dans 1 mois.

IRRI Mexico - Partenaire I FEED GOOD

PREMIERE PHASE DE LA MISSION A MEXICO CITY


 

Un mois plus tard, nous arrivons donc à Mexico city, où se trouve le siège de l’ONG. L’arrivée est un peu rude, le trajet fut long depuis l’Asie et le décalage horaire se fait sentir. L’altitude aussi ! Mexico city se trouve quand même à 2240m.

 

Nous nous acclimatons assez vite et rencontrons l’équipe d’IRRI Mexico pour notre premier jour. Ils sont 5 au siège, et des coordinateurs locaux sur le terrain car l’ONG a plusieurs programmes au Mexique. Elle met en place des systèmes de récupération des eaux, de l’agroforesterie... et la distribution des fameux biodigesteurs à des populations marginalisées du Yucatán.

Des propriétaires et Lara, avec le biodigesteur

PREPARATION DE LA MISSION

 

On commence par nous expliquer comment fonctionne le système : la personne ramasse le fumier de ses animaux (souvent des cochons, mais cela marche aussi avec les vaches, les chevaux, etc...), elle mélange le fumier avec de l’eau puis verse le tout dans une sorte de gros sac qui se trouve sur son terrain.

 

A l’intérieur de ce sac se produit un processus de fermentation et du gaz naturel se crée. Le sac est relié à la cuisine grâce à des tuyaux et il est possible de cuisiner avec ce gaz.

 

Autre avantage, il sort du sac un liquide appelé biol, un concentré de fumier qui est un super fertilisant naturel.

Schéma de fonctionnement du biodigesteur.

On ne savait pas que le fumier pouvait avoir autant de valeur ! Comme le dit le slogan de Sistema Biobolsa:

 

« Il n’y a pas de déchets, que des ressources »

 

Cet ingénieux système a été créé par Alex, un ingénieur américain et directeur de l’entreprise sociale Sistema Biobolsa. IRRI et Sistema Biobolsa travaillent ensemble et partagent d’ailleurs les mêmes locaux.

ÉTAPE 1 : CRÉATION DES OUTILS

Maintenant que nous avons bien compris le fonctionnement de l’organisation et du système, nous en voyons les bénéfices évidents pour les propriétaires : plus besoin d’acheter du gaz donc des économies d’argent, plus besoin d’utiliser un four à bois donc moins de problèmes de santé, etc... et bien d’autres que nous rassemblons dans la Théorie du changement que nous créons avec IRRI Mexico pendant les premiers jours.

Notre mission va donc être de vérifier si ces impacts sont réels sur les propriétaires de biodigesteurs et aussi de les quantifier.

 

Nous avons donc passé 10 jours à Mexico city pour la création des outils (questionnaire et ses échelles, guides d’entretien, ...) qui vont nous permettre de remplir notre objectif, avant de nous envoler pour le Yucatán.

Extrait de la Théorie du changement d'IRRI Mexico

La théorie du changement consiste à définir la mission ultime de l'organisation, puis de cartographier les étapes préalables nécessaires (préconditions) afin d'arriver à accomplir la mission.

La théorie du changement permet d'expliquer le processus de changement en mettant en évidence les liens de causalité.

 

ÉTAPE 2 : COLLECTE DE DONNÉES DANS LE YUCATAN

 

 

C’est à Mani, petite ville à 1h de Mérida, que se trouve l’antenne locale d’IRRI. Autour, les villages où sont distribués les biodigesteurs.

 

L’ONG a loué pour l’occasion une maison à deux pas de l’office. C’est plus une sorte de hangar tout en long, avec deux pièces où sont posés des matelas par terre. Ce n’est pas le grand luxe, mais ça ira très bien !

Mani et son église.

Localisation du programme des biodigesteurs.

Sur place, nous rencontrons l’équipe locale, Pablo et Angelica, qui nous seront d’un grand soutien pour trouver les maisons des bénéficiaires sous le soleil de plomb du Yucatán, mais aussi pour nous donner tous les bons plans du coin : le marché d’Oxkuzkab, les cenotes de Homun, les jus de fruit frais à l’entrée de Mani, les panuchos (tacos fourrés aux haricots)...

 

A part quelques scorpions venus déranger notre tranquillité, il nous a été facile de nous sentir à la maison.

Nous avons réalisé de nombreux entretiens pendant ces quelques semaines dans le Yucatán. En tout, nous avons rencontré plus de 100 familles :

  • 49 entretiens avec des bénéficiaires de biodigesteurs

  • 52 entretiens avec de possibles futurs propriétaires de biodigesteurs.

 

Cela nous a permis de comparer les données des deux groupes lors de l’analyse, et de voir si le groupe de propriétaires avait de meilleurs résultats.

Réalisation d'entretiens au marché.

Réalisation d'entretiens au domicile des propriétaires.

IRRI Mexico organise aussi des ateliers dans des écoles, pour sensibiliser les enfants aux thématiques du recyclage, de la sauvegarde des ressources, etc...

 

Nous avons donc réalisé 4 focus groups avec 75 enfants de deux écoles :

  • 2 focus groups dans des écoles ayant bénéficié d'ateliers

  • 2 focus groups dans des écoles qui n'avaient jamais eu d'ateliers

 

Au programme : jeux sur les habitudes alimentaires, test de connaissances sur l’environnement et le recyclage des déchets, etc…

Pendant le jeu sur les habitudes alimentaires.

Photo souvenir avec les élèves.

Enfin, pour compléter nos données, nous avons réalisé des entretiens qualitatifs, plus longs, avec des fermiers qui utilisent de manière optimale leur biodigesteur.

 

Ces personnes font par exemple usage du biol, le fertilisant naturel extrait du biodigesteur. Nous avons pu creuser certains sujets avec eux. C'était nécessaire pour faire des propositions d'amélioration qui soient en adéquation avec le système et la réalité de terrain.

Lara, concentrée pendant l'entretien qualitatif.

Photo souvenir avec un star farmer qui utilisait du biol dans ses champs.

Bilan de la mission :

  • 100 familles rencontrées pour des entretiens quantitatifs : 49 propriétaires de biodigesteurs et 52 possibles futurs propriétaires

  • 75 enfants interrogés lors de 4 focus groups : 2 avec des classes ayant bénéficié d'ateliers, 2 classes qui n'en avaient jamais eu

  • 3 "star farmers" avec qui nous avons échangé lors d'entretiens qualitatifs

ÉTAPE 3 : LE RETOUR A MEXICO CITY, ANALYSE ET PRÉSENTATION

La collecte de données terminée, retour dans la grande ville et à une température plus viable pour la dernière phase de la mission.

 

A ce moment de la mission, Lara a dû partir au Pérou pour commencer une nouvelle mission de communication avec Iles de Paix, une ONG qui appuie la transition agroécologique dans les Andes. Julie l’a retrouvée une semaine plus tard. Morgane et Anaïs ont terminé la rédaction du rapport.

 

Il nous aura fallu 3 semaines entières pour y arriver, quelques courtes nuits, et nous voilà prêtes pour la présentation finale devant IRRI Mexico et Sistema Biobolsa.

Prêtes pour la présentation !

BILAN : ENCORE UNE MISSION RÉUSSIE !

La présentation s'est très bien déroulée et l'équipe d'IRRI Mexico a été très satisfaite de notre travail. Les résultats de l'étude vont permettre à l'ONG d'améliorer son programme et de lever des fonds pour le développer.

 

Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’intégralité du rapport ici.

C’est assez rare d’avoir la possibilité de diffuser les résultats d’une telle étude, donc profitez-en !

 

Nous repartons du Mexique encore très satisfaites de cette expérience. Cette mission était un challenge car elle incluait des aspects techniques avec la compréhension du système, une nouvelle langue, une séparation de l'équipe...

 

Nous avons su relever ces challenges et repartons enrichies grâce aux rencontres que nous avons faites. Nous allons maintenant récupérer quelques jours avant de nous retrouver dans un nouveau pays !

L'équipe I FEED GOOD vous dit à bientôt pour de nouvelles aventures !

Formulaire de contact

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© 2017 by I FEED GOOD with love.
Retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et Lilo !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now