Le bilan  

Mission #2 

MAX HAVELAAR FRANCE

Deux semaines après la fin de notre mission en Inde du Nord, l’heure est venue de faire un petit bilan !

 


NOTRE PARTENAIRE – MAX HAVELAAR FRANCE

Max Havelaar France s’occupe, entre autres, de la gestion et du développement du label « Fairtrade/Max Havelaar », autrement dit du label commerce équitable.

Ce label bien connu (que vous avez déjà sûrement aperçu sur votre paquet de café ou de thé), vous garantit que le produit que vous achetez a été cultivé et commercialisé dans le respect de différents critères sociaux, économiques et environnementaux.

Retrouvez la liste complète de ces critères ici.

Bahadur Singh, président du regroupement de producteurs de riz basmati bio labellisés Max Havelaar

de Ramnagar, Uttarakhand, Inde

OBTENTION DU PARTENARIAT


Max Havelaar France fut l’une des premières organisations que nous avons contactées lors de notre phase de recherche de missions.

En effet, lorsque nous avons commencé à réfléchir aux organisations avec lesquelles nous aimerions travailler, le nom de Max Havelaar est rapidement devenu une évidence !

 

Il y a sûrement un lien avec le fait que, dans l’équipe, nous sommes toutes des grandes consommatrices de produits équitables…

Visite de la ferme de Mohan Tiwari, producteur de riz basmati bio Max Havelaar,

ici dans son champ de gingembre

Dégustation de mets locaux au banquet

d'un mariage indien !

 

De plus, les objectifs du label nous parlent beaucoup : garantie d’un revenu stable pour les producteurs, amélioration de leur niveau de vie, accès à l’éducation et aux soins, renforcement du rôle des femmes…et beaucoup d’autres !

 

La prépondérance de la dimension sociale du label nous a d’autant plus convaincu que nous pourrions travailler ensemble en mettant à profit nos compétences en matière d’évaluation d’impact social.

 

Début avril, l’ONG nous fait part de son intérêt pour notre initiative et nous propose une première rencontre : c’était le début de l’aventure !

La team (presque au complet) dans les starting blocks pour la mission Max Havelaar India !

PRÉPARATION DE LA MISSION
 

Dès lors, les échanges entre l’équipe I FEED GOOD et Max Havelaar France ont été réguliers. Le besoin était clair dès le début : l’ONG souhaitait une étude d’impact social afin de mettre en évidence les effets de la certification commerce équitable sur les producteurs.

La question était davantage de savoir sur quelle filière se focaliser :

café, banane, riz ?

 

Ce sera finalement sur la filière riz que nous nous concentrerons, une petite filière du commerce équitable sur laquelle peu d’études ont été réalisées jusqu’ici.

Après avoir mieux défini pendant les mois précédant le début de la mission les contours et l’organisation de celle-ci, l’équipe est arrivée aux côtés de Sarah de Max Havelaar France à Ramnagar en Inde du Nord le 1er décembre !

Des rizières aux pieds des collines d'un parc national, de quoi, comme Morgane, se laisser subjuguer par les décors...

Maison d'une famille de producteurs. La paille est stockée en grosses buttes, parfois sur les toits de leurs habitations.

Ferme de Nabin, un des producteurs de riz basmati bio aux plus gros volumes. 

ÉTAPE 1 : Rencontre de petits producteurs certifiés commerce équitable

C’est dans l’état de l’Uttarakhand (Inde du Nord) et plus précisément à Ramnagar, en plein milieu du parc national Jim Corbett que s’est déroulée la première partie de notre étude.

 

 

 

 

 

 

C’est cette entreprise indienne qui achète le riz biologique des petits producteurs de la région de Ramnagar en commerce équitable. 

  

Au programme de la première semaine ?

Immersion, création des outils de collecte de données et rencontre avec l’équipe de Nature Bio Foods.

Entrée du site de production de Bahadur

Les interviews se sont faites à l'aide de l'équipe de Nature Bio-Foods pour la traduction (ici Pabitra au milieu, le fermier à gauche, Julie à droite)

Le « contract farming », lorsqu'il s’inscrit dans une logique de commerce équitable, prévoit d’autres

 garanties pour les producteurs : vente à un prix supérieur du marché, mise en place d’organes de    représentation des petits producteurs pour dialoguer avec l’acheteur, prime pour investir dans des

   projets communautaires

A l'entrée des terres de Bahadur, le coordinateur local de Max Havelaar, un voisin producteur et un des traducteurs qui nous ont accompagnées durant toute l'étude (et Morgane) !

Une fois les outils de collecte de données créés, testés et approuvés, nous avons pu commencer les visites de terrain auprès des petits producteurs de riz.

  

L’équipe de Nature Bio-Foods nous a beaucoup aidé à organiser l’ensemble de ces visites. En effet, cela demande une sacrée organisation ! Grâce à eux, nous avons pu rencontrer 99 producteurs dans 12 villages différents, certains étant situés dans des zones vraiment reculées, en plein milieu de la jungle ! 

Nous avons interrogé les producteurs, au travers d’un questionnaire de près de 80 questions, sur différents aspects : leur situation économique (niveau de revenus, perception de leur situation, relation avec leurs acheteurs…), leur situation sociale (accès à des services comme l’éducation, la santé, leurs positions concernant les questions de genre…) ou encore la durabilité de leurs pratiques (gestion de l’eau, de l’énergie…).

  

Au siège de l'association de producteurs bio "Fairtrade" (labellisés commerce équitable Max Havelaar)

 Les petits producteurs de Ramnagar ne sont pas organisés sous la forme d’une coopérative.

  Avec Nature Bio-Foods, leur relation est l’équivalent de ce qu’on appelle l’agriculture sous contrat

   (« contract farming »). Un contrat lie les producteurs à l’entreprise, ce qui leur permet d’assurer la

     vente de leur production sur plusieurs années.

Lara, un traducteur, le producteur interviewé et un qui attend son tour au premier plan, Julie, son traducteur et le producteur interviewé au second plan.

"Waiting line" pour échanger avec notre experte Morgane et son acolyte traduction Virendra !

Les entretiens étaient reportés sur nos téléphones dans une application dédiée.

Nous avons également réalisé :

  • 2 focus groups (entretiens collectifs) avec :

- 23 enfants de producteurs, pour mieux comprendre leur vision du métier de fermier

- 8 membres de l’organe de représentation du groupement de producteurs afin de mieux comprendre ses processus décisionnels.

  • 2 entretiens qualitatifs avec :

- 1 femme productrice membre de l’organe de représentation du groupement de producteurs

- 1 femme productrice « lead farmer » 

 

Julie menant le focus group avec les enfants de producteurs

 

Après une semaine de collecte de données bien chargée, nous nous dirigeons vers Bahraich, deuxième étape de notre étude…

 

ÉTAPE 2 : Rencontre de petits producteurs non certifiés

Bahraich se situe dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, à une dizaine d’heures de Ramnagar (la porte à côté à l’échelle de l’Inde!).

Nous y avons rencontré 99 producteurs de riz basmati biologique qui vendent également leur production à Nature Bio-Foods, mais qui ne sont pas certifiés commerce équitableIl s’agissait de notre « groupe contrôle », c’est-à-dire le groupe avec lequel nous avons comparé le groupe de producteurs certifiés Max Halevaar.

L’objectif ?

Mettre en évidence l’impact du commerce équitable

 

... tout en ayant conscience des autres facteurs pouvant également influencer les réponses des producteurs !

Généralement entre 5 et 25, les producteurs de chaque village se réunissaient à un même endroit pour faciliter l'enchaînement des entretiens

Un producteur et son enfant devant chez lui

Lara interviewe un producteur avec un traducteur, non loin d'une rizière

Interview face caméra d'un producteur certifié pour la série vidéo "Paroles de producteurs" pour Max Havelaar France

Les producteurs de ce village nous ont offert un déjeuner fait de leurs produits 100% bio! 

Quelques unes de nos précieuses interlocutrices

Etape 3 : Analyse et rapport final

Après cette intense période de collecte de données, faite pour chacune de nous de dizaines d’heures d’entretiens individuels de producteurs, de centaines de kilomètres et de milliers de souvenirs, l’heure était venue de nous concentrer sur l’analyse de ces données et la rédaction des livrables finaux.

Encore deux bonnes semaines devant nous, pendant lesquelles nous éditerons aussi des capsules vidéos d’interviews de producteurs et productrices.

Morgane en plein tableaux croisés dynamiques sur un rooftop de Katmandou !

C’est au Népal, et plus précisément à Pokhara puis Katmandou, que s’est déroulée cette phase. En effet, pour des raisons administratives, il nous a fallu quitter le territoire indien et notre proximité avec la frontière népalaise à Bahraich ne nous a pas fait hésiter longtemps !  

Lever du soleil sur la chaîne de l'Himalaya... Ou quand on se dit que ça valait le coup de se lever à 4h30 !

Vue de notre endroit préféré pour analyser nos bases de données! Ou comment rendre la tâche un plus plus aisée...

C’est donc entourées de quelques uns des plus hauts sommets du monde et d’un paisible lac que nous avons passé de longues journées devant nos tableaux excel 😊 La combinaison « jeera cookies » (cookies au cumin) et montagnes nous rendait, il faut l’avouer, la tâche plus facile !

Cette dernière phase a toutefois été rythmée par des petits problèmes de santé du côté de Julie, qui l’ont forcée à revenir en France avant la fin de la mission. Résultat : nous avons fini la rédaction du rapport à distance, ce qui nous a rappelé de bons souvenirs de notre année de préparation où nous étions toutes éparpillées aux quatre coins de la France…

BILAN : Découvertes multiples et belles rencontres

Cette deuxième mission, bien que très dense en termes de quantité de travail,

a été extrêmement enrichissante pour l’équipe !

Ce fut un plaisir de travailler avec l’équipe de Nature Bio Foods et c’est avec nostalgie que nous nous sommes quittés…Le mythe dit même qu’ils nous ont suggéré d’effacer les données collectées pour que nous revenions faire l’étude 😊

Si les temps de rencontre avec les producteurs étaient parfois courts du fait du timing serré, nous avons eu l’occasion de pouvoir partager des moments uniques avec certains d’entre eux qui étaient ravis de nous montrer leurs exploitations ou de nous inviter à partager un repas.

Julie et l'équipe de Nature Bio-Foods dans les starting blocks pour une nouvelle journée d'interviews et de traduction !

On a eu la chance de faire un safari dans le parc national Jim Corbett, où se déroulait l'étude ! 

Et maintenant ?

Direction la Thaïlande pour réaliser une seconde étude pour Max Havelaar France !

L'équipe I FEED GOOD avec des membres de l'équipe locale dans une rizière bio d'un producteur labellisé Max Halevaar !

Formulaire de contact

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© 2017 by I FEED GOOD with love.
Retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et Lilo !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now